A la recherche de Vivian Maier

Vivian Maier, grande photographe de rue.

Vivian Maier, l’histoire de cette nounou qui a maintenant séduit le monde avec ses photographies et qui, par la même occasion, a enregistré certaines des merveilles et particularités les plus intéressantes de l’Amérique urbaine au cours de la seconde moitié du XXe siècle semble inconcevable.

Durant trente ans, en toute discrétion, elle avait réalisé plus de 120 000 prises de vue. Un travail colossal et subtil, peu ou jamais vu, pas même d’elle, car elle manquait d’argent pour développer ses films.

D’un père austro-hongrois et d’une mère française, Vivian Maier naît en 1926 pour décéder dans une grande précarité financière en 2009, en tout anonymat. Ses biens, dont sa production photographique, avaient été saisis et vendus aux enchères pour régler des impayés !

À la recherche de Vivian Maier | Documentaire de Charlie Siskel et John Maloof | États-Unis, 2013, 1h20mn.

John Maloof raconte comment il a exhumé du néant l’œuvre de Vivian Maier, grande photographe de rue morte dans l’anonymat en 2009, avant de chercher à percer son mystère.

Un documentaire virtuose. Ce film impeccablement raconté et mis en scène, sorti en salles à l’été 2014, repose sur deux personnages principaux : John Maloof, petit gars sportif un tantinet obsessionnel, aux allures d’aimable geek, fils de brocanteur devenu en 2007, par la grâce d’un carton de négatif acheté 380 dollars à une vente aux enchères de Chicago, découvreur de l’une des grandes photographes américaines du XXe siècle ; et ladite photographe, Vivian Maier.

Celle-ci meurt dans la pauvreté et l’anonymat, deux ans plus tard, sans que son jeune admirateur ait soupçonné son existence, laissant derrière elle plus de 150 000 clichés non développés, essentiellement pris dans la rue, dont de saisissants autoportraits, mais aussi des films, des cassettes audio… Et, comme cela nous est peu à peu révélé, de vifs souvenirs chez ceux qui l’ont connue.


A propos de Vivian Maier

C’est l’histoire incroyable d’une nounou devenue photographe. Les clichés en couleur de Vivian Maier sont exposés à la galerie Les Douches, à Paris. Celle qui a capté la vie de la rue tout au long de sa vie quotidienne, travaillait anonymement et possédait un talent caché découvert après sa mort, en 2009. Entrée Libre revient sur ce destin hors du commun.

Source : Vivian Maier

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :