A Paris, les photographes en herbe préfèrent se shooter à l’argentique

Après la renaissance des vinyles, la pellicule argentique connaît à son tour un regain d’intérêt, notamment chez les moins de 30 ans, curieux de découvrir de nouvelles méthodes.


Lire l'article complet via : A Paris, les photographes en herbe préfèrent se shooter à l'argentique - Sortir - Télérama.fr

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :